9 endroits insolites à visiter dans Paris

apocalypse insolite

Paris est une ville réputée pour ses monuments inoubliables qui ont le don de marquer une vie à tout jamais. Tour Eiffel, Sacré Coeur et Parc des Princes, voilà des lieux écrasant par leurs fastes. Pour retrouver le sourire et voyager avec insouciance dans la capitale, après le top 10 des bars insolites, voici quelques idées de visites insolites :

  • La rue Crémieux, une rue colorée

Dans le 12eme arrondissement de Paris, une rue sort du lot par ses maisons coloriées. Il s’agit d’une petite rue piétonne entretenue de fleurs et de couleurs à l’initiative des riverains. L’endroit rêvé pour vivre à Paris un dimanche de Printemps, ça vaut le coup d’œil et le détour si on se trouve dans le sud-est de la capitale.

  • Le mur de l’amour,  je t’aime moi non plus

À Montmartre, place des Abbesses, le « mur des je t’aime » développe la plus belle élocution de l’amour dans 250 langues différentes. Au-delà du manque d’intérêt profond de ce type d’initiative humaniste voire romantique, cela peut toujours servir pour conclure avec une escorte girl dans le 18ème arrondissement. Une belle solution de facilité à connaître pour rentrer dans l’intimité d’une demoiselle amatrice de romance à l’ancienne. L’amour, cet infini à la portée des caniches…

  • Little India, Ganesh est dans la place

Dans le 10ème, le passage Brady aussi appelé « little Jaffna » est une rue à l’accent indien. Odeur d’épices, barbier traditionnel, les dernières sorties de Bollywood, on regrette que les Sikhs ne soient pas représentés davantage dans la Ville lumière à la vue de ses tilaks mis en valeur. Il s’agit malgré tout d’un endroit insolite à Paname tant le dépaysement est garanti.

  • La cité des fleurs, une pause amusante dans le 17ème

Une voie privée démarque dans l’arrondissement des Batignolles-Monceaux de par son charme bucolique. en effet, dans le quartier des Épinettes, une sorte de village s’étend sur quelques centaines de mètres et propose un îlot vert où il est bon se promener.

  • La maison Loo, quand un homme se trompe de ville

Dans les années 30, un marchand Bouddhiste se décide à transformer une bâtisse Haussmannienne en pagode chinoise. Située dans la rue des Courcelles, sa stature dépareille de l’endroit où elle se situe. Un symbole insolite de l’amitié Sino-française. Impressionnant…

  • Le passage du grand cerf, le plan B d’un hold-up qui se respecte.

Parmi les allées couvertes qui font le charme de la cité de l’amour, le passage du grand cerf se démarque avec ses boutiques de luxe, ses restaurants huppés et ses pâtisseries qui s’intègrent harmonieusement au décor. Une voie à connaître pour les amateurs de course-poursuite.

  • La rue Dénoyez : plus que quelques années de liberté

Le street art dans le 20eme arrondissement de Paris est symbolisé par la rue Dénoyez. Ce quartier d’artistes contient de belles galeries et des terrasses animées. Ce qui marque, ce sont les graffitis insolites qui s’étalent le long de la rue. Récemment menacé par certaines causes comme la réhabilitation de la rue pour fonder des logements sociaux et des crèches, reste à voir si la mairie de Paris semble attachée à sauvegarder la particularité de cette rue.

  • Grotte des buttes Chaumont : le repos du Jedi

Il est admis que le parc des buttes Chaumont contient des paysages hétéroclites, des cascades, des belvédères mais surtout sa grotte. Un coin de repos paradisiaque pour boire une bière entre collègues ou pour faire un bilan métaphysique dans une situation appropriée. L’endroit idéal pour consoler un terroriste qui se cherche ou rencontrer Yoda.

  • Bunker gare de l’est : Paris apocalyptique

Sous la gare de l’est, la SNCF détient un bunker construit jadis pour se protéger des potentielles attaques chimiques pendant la Seconde Guerre mondiale. D’ailleurs, les Allemands ont terminé les travaux en 1941, on connaît leurs tendances perfectionnistes. Salle des machines, lit superposé et couloir étroit, bienvenu dans un mauvais film d’horreur. Les visites sont limitées mais provoquent une bonne tranche de rigolade pourvu que l’on est un peu d’imagination.

1 Commentaire

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*